Rencontre avec Aurélia : quand s'aider soi-même conduit à aider les autres.

Aurélia est Sophrologue. C'est son cheminement personnel, son courage et son altruisme qui l'ont amené à cette reconversion professionnelle plus que réussie.

Elle nous raconte son parcours avec authenticité et sincérité et nous explique ce qu'est la Sophrologie et en quoi cette pratique peut aider et être d'un grand soutien lors de périodes difficiles.

Aurélia nous livre aussi quelques conseils précieux et lectures bien-être pour se sentir plus apaisé au quotidien.


Je vous laisse faire sa connaissance !


Aurélia, peux-tu te présenter et me parler de ton parcours.


Aurélia - J'ai 37 ans, et un parcours plutôt atypique... Adolescente je n'aimais pas trop l'école, certainement dû à mon petit côté rebelle ! J'ai donc arrêté le cursus scolaire à mes 19 ans pour me lancer dans la vie active, au culot, sans expérience ni diplôme, mais avec une soif d'apprendre. J'ai dans un premier temps travailler dans un cabinet d'assurances en tant qu'assistante d'agent général. J'ai décroché mon premier CDI dans ce cabinet et ai travaillé pendant 15 ans. J'ai été formé à "l'école de la vie" et c'est ce qui m'a fait grandir. Parallèlement à ça, vers mes 25 ans, j'ai été attiré par le développement personnel. C'est ma curiosité débordante qui a fait naître en moi la passion des médecines douces et alternatives.

J'ai entamé un cheminement personnel et travaillé sur moi pendant des années, je ne me sentais plus à ma place dans le métier que j'exerçais. C'est pendant cette période que la sophrologie est entrée dans ma vie et s'est révélée être une évidence. Je ressentais cette envie au plus profond de moi de me réaliser dans ce qui m'animait.

Il y a un an j'ai donc fait le grand saut et j'ai démissionné. J'ai suivi une formation en sophrologie pour valider mes années de recherche en tant qu'autodidacte. Les portes se sont ouvertes très rapidement, j'ai eu l'opportunité d'ouvrir mon cabinet de sophrologie dans un centre de bien-être & santé il y a un peu plus de 4 mois.


Dans la vie, plutôt speed ou slow?


Aurélia - Plutôt speed mais j'ai besoin de mes moments slow pour me retrouver, me reconnecter à moi-même et recharger mes batteries pour repartir de plus belle !


Tu as radicalement changé de voie professionnelle, quel besoin, déclic t'a amené à la sophrologie. Un besoin de faire une activité qui a du sens ?


Aurélia - Effectivement le changement a été radical mais en même temps comme je l'ai indiqué plus haut, ce n'est pas un choix qu'on prend sur un coup de tête, j'ai réellement cheminé personnellement pendant des années. J'ai eu un parcours de vie assez douloureux,

je pense que le fait d'avoir été le propre témoin de ma transformation grâce aux médecines douces m'a énormément aidé à guérir des blessures, à avancer, mais également à me lancer en toute humilité pour aider l'autre. Tout cela ajouté à ma forte empathie ont fait naître en moi cette profonde envie, cette évidence d'aider des personnes à traverser les différentes épreuves de la vie.

Cette activité, à t'elle changé ton quotidien, toi "toi" profond ?


Aurélia - Oui on peut dire que mon nouveau "MOI" n'a fait que s'accroître suite à une "renaissance" que j'avais déjà vécue à l'âge de mes 33 ans après un choc émotionnel. C'est ma deuxième vie qui commence (vous ne pouvez pas le voir mais vous pouvez sentir et imaginer le grand sourire que fait Aurélia lorsqu'elle dit cette phrase !) !


Explique-moi ce qu'est la sophrologie et qui peut-elle aider.


Aurélia - La sophrologie est une méthode psycho-corporelle utilisée comme technique thérapeutique. Elle emploi un ensemble de techniques qui vont agir sur le corps et l'esprit en combinant des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation. Toutes ces techniques permettent de (re)trouver un état de bien-être et de sérénité.

La sophrologie vient accroître ou restaurer la confiance en soi, l'estime de soi et l'amour de soi. C'est donc dans plusieurs cas qu'elle pourra se révéler être efficace : séparation, deuil, divorce, accompagnement dans une maladie, gestion des émotions et angoisses pour les enfants, adolescents etc... Le champ est large car cette médecine douce fait ses preuves, elle aide et amène à une réelle connexion au corps permettant ainsi de (re)trouver un équilibre harmonieux corps/esprit.


Les médecines douces sont encore peu/mal connues, pour quelle(s) raison(s) à ton avis?


Aurélia - On parle de plus en plus de la médecine douce et heureusement ! Je pense qu'il y a la peur de l'inconnu et pour certaines personnes, la peur de se rencontrer soi-même... Il y a aussi malheureusement des "charlatans" comme dans tous les métiers et c'est dommage de faire l'amalgame mais ça avance petit à petit, les esprits s'ouvrent enfin ! D'ailleurs concernant la sophrologie, il y a des mutuelles qui commencent à prendre en charge le remboursement des séances.


Quelle est la place d’Instagram dans ton activité, ta notoriété ?


Aurélia - Instagram est un bon moyen de communiquer, de montrer aussi aux personnes qui je suis, mon univers, ma philosophie de vie. Ca reste une démarche parfois pas évidente de faire le pas d'aller voir un thérapeute donc je trouve que ça permet de rassurer et de mettre en confiance les personnes avant de venir me rencontrer.


C'est comment la vie d'entrepreneure ?


Aurélia - Vivant ! C'est parfois les montagnes russes, il y a des moments moins faciles que d'autres car c'est une sacré responsabilité. On est seule mais j'aime tellement cette liberté, ça me fait vibrer ! Je me lève chaque matin sans avoir l'impression d'aller travailler !


Je crois qu'être une femme lorsque l'on entreprend est une force, que notre coté Yin (la puissance liée à la création, notre intuition...) nous aide et nous pousse à nous dépasser dans cette aventure. Tu en penses quoi?


Aurélia - Je suis entièrement d'accord avec ça.

C'est d'ailleurs mon intuition qui m'a poussé à faire ce choix de coeur et mon côté Yang (masculin) me donne cette force et cette détermination. On en revient toujours à ce parfait équi-libre Yin/Yang !

Qu'est-ce qui est le plus gratifiant pour toi?

Aurélia - De me sentir utile en apportant mon aide à mes clients. Quand je vois leurs visage libérés, me souriant et me remerciant, c'est un réel bonheur dans ma réalisation personnelle.


Des lectures, astuces bien-être à partager ?

Aurélia - Côté lecture : il y en a tellement ! J'aime particulièrement les livres de Laurent Gounelle et il y a bien sur les incontournables "les 4 accords toltéques", le pouvoir du moment présent, les 5 blessures de l'enfance.

Quelques astuces :

- Si vous n'avez ou ne prenez pas le temps de méditer, faites les actes de votre quotidien en pleine conscience pour bien s'ancrer dans le moment présent,

- soyez votre meilleur ami ! Soyez doux, bienveillant et tolérant envers vous-même comme vous le seriez envers un ami. Vous êtes la personne que vous allez devoir supporter toute votre vie donc, autant faire équipe !


Si tu devais donner un conseil à tous ceux qui veulent se lancer, ce serait quoi ?


Aurélia - Le jour ou vous ne vous posez plus de questions, c'est que votre choix devient une évidence! Alors suivez votre instinct, faites ce grand saut magique et la peur disparaitra !

On termine avec le...


J'espère que cette rencontre vous a plu. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que ce portrait est le dernier sous la forme écrite. SlowHer devient SlowHer Stories, un podcast sororal et bienveillant. Tout comme je le faisais ici et toujours guidée par la passion de partager et de transmettre, je continuerai de partir à la rencontre de femmes passionnées et engagées. D'échanger avec elles (et je l'espère, aussi avec vous) sur des sujets qui m'animent : l'entrepreneuriat féminin et plus largement, la femme d'aujourd'hui et de demain, la notion de "faire le beau", l'écologie et le bien-être.

Je suis certaine que ce nouveau support rendra les rencontres encore plus vivantes et fortes. Vous savez que j'aime particulièrement écrire (et je continuerai de rédiger des articles ici sur ces sujets qui me passionnent) mais je suis très heureuse à l'idée de faire entendre leur voix. Elles transmettent tant d'émotions et de bienveillance !

Vous pourrez bientôt retrouver le premier épisode du podcast ici, sur SlowHer.fr et sur les plateformes d'écoutes.


Je vous dis à très vite pour une nouvelle rencontre.

2 commentaires