Mieux vivre son cycle et booster sa fertilité avec le Fertility Yoga.

Saviez-vous que le nombre de traitements contre l'infertilité a augmenté de 23,9% entre 2008 et 2017 en France, chez les femmes de plus de 34 ans ?

En cause : l'alimentation, la pollution (les perturbateurs endocriniens et les reprotoxiques notemment présents dans l'environnement, les vêtements que nous portons, l'alimentation, les soins...), le stress et l'hygiène de vie. Ayant 33 ans, je me sens bien sur plus que concernée et je rencontre de plus en plus de femmes qui sont atteintes d'une pathologie qui ont un impact sur leur fertilité. Comme par exemple le Syndrome des ovaires poliykystiques ou encore, l'endométriose dont on parle de plus en plus. Plus de 10% (et bien d'autres qui n'ont pas encore été diagnostiquées) des femmes souffrent de cette maladie à long terme et les médecins n'en connaissent ni l'origine, ni une façon de la soigner.

C'est pour ces pathologies, mais aussi le syndrome prémenstruel et les douleurs pendant les règles que le yoga et la méditation peuvent être d'une grande aide.

Etre une femme demande beaucoup de force...toute la force de l'univers est en vous. - Yogi Bhajan

Cela fait des années que je m'intéresse au yoga et aux médecines douces alors, quand on m'a invité à participer à la présentation presse de la retraite holistique "Healthy Hormones" organisée par Charlotte Muller, la fondatrice du Fertiliy Yoga, j'ai rapidement confirmé ma présence. Je me faisais une joie à l'idée de découvrir cette méthode holistique (dont je n'ai entendu que du bien) alors j'ai fait ma valise, glissé mon tapis sous le bras et j'ai pris la route pour Guéthary, me promettant de vous faire un retour d'expérience ici.

fertility_yoga_01
La maison de Guéthary où nous avons séjourné.

Le Fertility Yoga c'est quoi ?


Le Fertility Yoga est un yoga féminin pour la fertilité et l’équilibre hormonal. Il est accessible à toutes les femmes, en désir de grossesse ou simplement pour apprendre à se faire du bien en pratiquant de façon respectueuse des cycles de son corps. - Charlotte Muller

Charlotte a crée Fertility Yoga il y a un an, quelques année après avoir découvert qu'elle est atteinte du Syndrome des ovaires poliykystiques (SOPK) qui entraine l'infertilité. Elle s'est formée pendant plus de 6 mois sur les pratiques adaptées à sa pathologie ainsi qu'à l'endométriose et travaille en collaboration avec le Dr Debache (Gynécologue spécialisé en infertilité à Paris).

Très différente du yoga que l'on connait, cette méthode holistique, à la fois physique et méditative, repose sur trois piliers : la position, la respiration et la connexion à soi.

Le Fertility Yoga s'adapte aux limites du corps et aux pathologies féminines, il n'y a ni torsions, ni inversions. Elle nous a expliqué que cette pratique sollicitent beaucoup le bassin, travaille sur sa mobilité et sa vascularisation, toujours en fonction de là où on se situe dans le cycle. Elle se décompose en deux pratiques qui correspondent aux deux phases majeures du cycle féminin : Fertility 1, plus dynamique, adaptée à la première phase du cycle, la phase folliculaire (ovulation), et Fertility 2, douce, pour la seconde phase du cycle, la phase lutéale (après l'ovulation et jusqu'au dernier jour du cycle ovarien) ou tout au long du cycle pour toutes celles qui souffrent d'endométrioses.

Selon son état de forme du jour, on peut tout à fait pratiquer du FY2 durant la phase ovulatoire, si l’on souhaite un cours plus doux. L’inverse n’est pas vrai, pas de Fertility 1 en phase lutéale. - Charlotte Muller

J'ai eu l'occasion de tester les deux pratiques. Durant les cours, Charlotte a été à l'écoute de chacune d'entre nous. Elles nous a demandé si on souffrait d'une pathologie et à quel moment du cycle nous en étions. En fonction des ces informations, elle a répondu à nos questions, nous a conseillé et a personnalisé nos postures en fonction (et c'est ce qu'elle fait avec ses élèves à chaque fois qu'elle donne un cours, malgré la distance).

Cette méthode apprend à écouter son corps et à se le réapproprier. Elle permet également à toutes celles qui souffrent de pathologies ou d'infertilité de les surmonter de manière plus positive et apaisée.

J'ai été bluffée d'apprendre que Charlotte est tombée enceinte 3 mois après avoir lancé Fertility Yoga alors qu'elle a multiplié les traitements hormonaux infructueux dans le passé. L'efficacité de sa méthode est reconnue et présente des résultats déjà très positifs.

fertility_yoga_02

La retraite holistique "Healthy Hormones".


Charlotte propose 2 sessions de retraite pour favoriser l'équilibre hormonal, en mai à Bidart (vous pouvez découvrir la présentation complète et le programme juste ici).

Elle a pensé et organisé cette retraite de sorte à ce qu'elle soit accessible (avec une durée relativement courte de 4 jours/3 nuits) et accès sur le bien-être et la convivialité (en petit comité). Pas de pratique intense pour que les participantes aient leurs moments pour se ressourcer.

Tous les repas sont bio (ou raisonnés locaux), végétariens et revitalisants et cuisinés par Léa Villafafila de Hungry Belly (Biarritz). C'est elle qui a cuisiné pour nous lors de notre séjour et je peux vous assurer que sa cuisine est à tomber !

Durant la retraite, celles qui le souhaitent pourront bénéficier de consultation de Naturopathie, massages et soins individuels, en supplément. Un véritable investissement sur son bien-être.

fertility_yoga_03
Le kit d'accueil qui m'a été remis à mon arrivée.
fertility_yoga_05

Sororité et cercle de femmes.


C'est ce que j'ai ressenti durant ces courtes mes intenses 24 heures : l'impression (et avec le recul, je ne crois pas que s'en était seulement une) d'être dans un cercle de femmes. Nous nous sommes toutes confiées les unes aux autres sans gêne, nous nous sommes conseillées, et surtout, nous nous sommes comprises et soutenues. Charlotte est un puit de connaissance sur le sujet de l'infertilité et elle transmet son savoir avec passion et générosité. L'atmosphère qui régnait dans cette magnifique maison était douce et bienveillante.

fertility_yoga_06
Sororité / Crédit photo : @sacree_frangine

C'était une très belle expérience, je me suis sentie dans mon élément. J'en suis revenue enrichie, avec la furieuse envie de booker ma place pour la prochaine retraite, de m'accorder ce moment rien que pour moi et d'investir toujours plus dans mon bien-être féminin. Parce que, quand on se sent bien, on rayonne, notre entourage le ressent et on est davantage disponible pour les autres.


J'espère que cet article vous a plu, on se retrouve très bientôt et en attendant, prenez bien soin de vous. #selfcare




2 commentaires

Posts récents

Voir tout